Bibliographie

mercredi 24 avril 2019

Mais où était-il ces derniers mois ? Revoyons l'action au ralenti...

Je sais, je le dis à chaque nouveau billet, j'écris peu, je n'entretiens pas ce blogue, je m'en sers surtout comme page d'auteur/traducteur/directeur, je suis paresseux, je suis occupé, que sais-je, bref, voici un nouveau billet, le premier depuis de nombreux mois...

Donc, qu'ai-je fait depuis juin 2018 ? Bien des choses ! Mais je ne vous présenterai ici que les résultats, sinon ce serait vraiment long pour vous narrer le tout.

En septembre dernier est sorti une de mes traductions aux éditions Alire : Les Traîtres du Camp 133 de Wayne Arthurson. L'histoire se passe pendant la deuxième guerre mondiale, dans un camp de prisonniers allemands en Alberta. Un meurtre est commis au sein du camp et la sécurité civile interne -- représentée par le lieutenant Neumann et son adjoint le caporal Aachen -- se charge de l'enquête... pour se heurter rapidement aux réticences d'un bord et de l'autre dans le camp. L'enquête s'annonce ardue.

J'ai donné une courte entrevue au sujet de la traduction du roman sur les ondes de CKRL 89,1 FM pendant le Salon du Livre de Québec : j'y étais reçu par les animatrices Julie Collin et Bärbel Reinke. On peut écouter l'entrevue ici !

Au mois de février est sorti le premier volume de la série policière Kate Page de Rick Mofina (dont j'ai déjà traduit la série Jason Wade), toujours aux éditions Alire. L'Ange (en)volé met en scène la journaliste Kate Page, plongée jusqu'au cou dans une affaire terrible et complexe : un bébé a disparu pendant les tornades qui ont ravagé le Texas. Ce bébé a-t'il vraiment été emporté dans le tourbillon ? Ce volume est le premier d'une série de quatre romans. Le prochain, intitulé "Full Tilt" (le titre en français n'est pas encore choisi) sortira à l'automne.

En même temps que "L'Ange (en)volé" est ressorti le premier volume de la série policière Jason Wade, Dernière heure, cette fois-ci en format poche (une série de trois volumes qui met en scène un jeune journaliste qui débute dans le métier, mais qui a un sacré flair).

D'ailleurs, Rick Mofina a donné une longue entrevue à Horreur Québec pendant le Salon du Livre de Québec. Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à l'entrevue !

https://www.horreur.quebec/entrevue-construire-le-crime-parfait-avec-lauteur-canadien-rick-mofina/?fbclid=IwAR2BuREOezcQEuPegWmAP8aiDsqsReyX87hGfPD6ylPcDQiJQ10VAKuAnpQ

Et le numéro de printemps de Solaris (dont je suis un des directeurs littéraires, en (bonne) compagnie de Jean Pettigrew, Élisabeth Vonarburg et Daniel Sernine) est sorti aujourd'hui en librairie ! J'y signe également la traduction de Moins que Katherine, une nouvelle fantastique de Claude Lalumière.

Voilà, j'ai quand même été pas mal occupé, entre les traductions, les différentes directions littéraires, ma vie personnelle (vous voyez, je ne fais pas que travailler !). Et je suis de nouveau plongé dans la traduction, les directions littéraires et les projets personnels d'écriture (il était temps que je m'y remette, non ?).


J'allais oublier... les amateurs des littératures de l'imaginaire au Québec sont sur le point de se réunir (instinct grégaire, si si !) pour l'événement le plus attendu de l'année : le congrès Boréal ! Cette année, il a lieu à Sherbrooke. Pour avoir les détails, cliquer sur l'image ci-dessous :

http://congresboreal.ca/

 Si j'y serai ? À votre avis ? 😏